Prévenir le plus tôt possible

Découvrir son orientation sexuelle ou son identité de genre n'est pas chose facile, surtout à l'école. Les insultes, les moqueries, ou pire le harcèlement ou la violence font souvent partie du quotidien des jeunes LGBT (lesbienne, gay, bi, trans). 

Ils et elles ont entre 5 et 7 fois plus de risques de commettre une tentative de suicide que leurs camarades hétérosexuels, sans compter l'impact sur le moral et les résultats scolaires. La cause : l'homophobie, et plus généralement le sentiment d'isolement qu'on peut ressentir lorsque l'on se sent différent. 
 
Souvent, il est difficile d'en parler, même aux personnels éducatifs malheureusement trop peu formés à ces questions.

Les bonnes volontés ne manquent pas, la plupart des établissements commencent à mettre en oeuvre des actions concrètes pour lutter éfficacement contre l'homophobie à l'école, et ça marche. 

Selon SOS homophobie, plus de 90% des élèves et professeurs comprennent mieux l'homophobie et respectent les personnes LGBT après une simple intervention de deux heures. 

Dans le but d'apporter une réponse claire et des outils efficaces aux responsables éducatifs, vous trouverez dans cette rubrique l'ensemble des outils à disposition des établissements pour mieux combattre l'homophobie là où elle est la plus destructrice. 


Etablissements scolaires: 
quelles actions mettre en place pour lutter contre l'homophobie ?  



1/ Lignes d'écoute: 

Anonymes, elles permettent aux personnes victimes et à celles qui s'interrogent d'obtenir une aide, une écoute, parfois de simples paroles qui rassurent et permettent d'éviter l'isolement.

Comment faire ? 
Diffuser largement ces numéros dans les établissements, notamment via les affiches distribuées par le ministère et les associations. Dans les salles de classe, au CDI, dans les couloirs, afficher ces numéros peut sauver des vies. Vous pouvez également les faire noter aux élèves dans leurs carnets de correspondance.

2/ Interventions scolaires: 

Sensibiliser, prévenir, rappeler la loi, échanger dans le respect et faire tomber les tabous... Articulées autour de projection de courts métrages, les interventions scolaires permettent la libération de la parole en 2 heures ou moins. 

Entre 2010 et 2011, plus de 3000 élèves ont été sensibilisés par les associations actives en PACA. Rappel de la loi, déconstruction des clichés, débat, projection d'un court métrage réalisé par l'INPES, évaluations : le déroulé d'une intervention est spécialement étudié pour les classes de collège et lycée.

Les associations suivantes proposent des interventions scolaires bénévoles : 
A lire également : compte rendu de la présentation du 3 décembre sur les interventions scolaires

Comment faire ? 
Contactez l'une des associations ci-dessus pour connaître le déroulé des interventions. 
Les interventions de SOS homophobie peuvent être réalisées sur 2 heures de cours, de la 4ème à la terminale, avec une classe entière ou en demi-groupe. Elles peuvent être sollicitées par un professeur, un élève ou le personnel éducatif. La présence d'un professeur ou personnel éducatif pendant l'intervention et l'accord du chef d'établissement sont indispensables. Les interventions sont bénévoles, seuls les déplacements doivent être pris en charge par l'établissement (dans le cadre du CESC par exemple). A prévoir : tableau, feutres, matériel vidéo avec son (pour la projection d'un court métrage), photocopies.
NB : les demandes d'interventions sont nombreuses en PACA, pensez à réserver votre intervention au plus tôt.

3/ Formations: 

Les personnels éducatifs peuvent également suivre des formations pour adultes spécifiques pour apprendre à repérer eux-même des situations de discrimination et savoir les combattre. 

Plus d'informations sur les formations pour adultes : 
Comment faire ? 
Contactez le rectorat de votre académie pour connaître les formations inscrites au Plan Académique de Formation. Si aucune formation n'est proposée, vous pouvez contacter directement le ministère pour demander la prise en charge d'une formation.


4/ Les vidéos: 

L'Institut National de Prévention et d'Education à la Santé met à la disposition des établissements une série de courts métrages sur la thématique de l'homophobie ("Jeune et homo sous le regard des autres").

Généralement diffusés pendant les interventions scolaires, ils peuvent également être utilisés par les professeurs pour ouvrir un débat, qui pourra être prolongé par d'autres activités (ateliers, interventions d'associations etc.). Les enseignants pourront s'aider du livret INPES d'accompagnement des courts métrages.

Vidéo "Omar"

Dans la même collection : 
En colo
Fusion Man
Basket et Maths
Pauline
















Vidéo en langue anglaise, pouvant éventuellement être utilisée en classe.